banniere-fungi

Le Maitaké

vue d'un champignon maitaké

Histoire et origines

Le Maitaké ou Grifola frondosa est l’un des champignons les plus populaires au Japon depuis des milliers d’années. Appartenant à la famille des polyporacées, il tire son nom scientifique du griffon, une créature mythologique mi aigle mi lion.

Dans toute l’Asie, le Maitaké revêt de drôle de surnoms : « fleurs de frêne », « poule des bois », « champignon danse »… Et pour cause : selon une légende japonaise, ce champignon serait tellement bénéfique pour la santé, notamment sur la longévité, que les ramasseurs se mettraient à danser ! Ce surnom évoque également ses petites feuilles qui rappellent un papillon sur le point de prendre son envol.

Le Maitaké se trouve généralement en Amérique, en Asie et en Europe où il pousse au pied des châtaigniers, des ormes, des chênes et des érables pendant les mois de septembre et octobre.

maitaké au pied d'un arbre

De la même forme que le Reishi, il se présente sous la forme d’une grosse masse pouvant atteindre plusieurs kilos ! Si, jusqu’à récemment, le Maitaké ne pouvait être récolté qu’à l’état sauvage, la forte demande du marché occidental a conduit les japonais, principaux producteurs, à en cultiver à partir de 1979.

Avec le Reishi, le Maitaké est encore aujourd’hui étroitement lié aux médecines traditionnelles asiatiques qui lui confèrent des vertus tonifiantes, stimulantes, rajeunissantes et surtout immunostimulantes.

Aujourd’hui, la demande mondiale de Maitaké ne cesse d’augmenter en raison des nombreuses découvertes scientifiques. D’abord reconnu par la pharmacopée chinoise comme tonique pour augmenter la résistance de l’organisme et prolonger la longévité, le Maitaké n’a pas fini de nous révéler tous ses bienfaits. Grâce à sa composition extraordinaire en bêta-glucan et en éléments nutritifs, il serait le meilleur champignon pour stimuler le système immunitaire. Mais pas seulement puisque le Maitaké serait capable d’agir sur de nombreux aspects… Découvrez, dans cet article, toutes les propriétés et bienfaits du Maitaké.

Propriétés et bienfaits

Le Maitaké possède des propriétés nutritionnelles qui le rendent particulièrement intéressant pour les personnes souffrant de diabète et d’hypertension. En plus de ses propriétés antioxydantes, il contient des polysaccharides complexes qui participent au contrôle du taux de glycémie dans le sang. Ces dernières peuvent constituer jusqu’à 50 % du poids sec du champignon ! De nombreuses études ont ainsi permis de mettre en évidence les effets d’une consommation de Maitaké chez des diabétiques de type 2 : en plus d’avoir entraîné une perte de poids, il aurait la capacité de régulariser la glycémie[1]. Il améliore et prévient les symptômes de l’obésité, l’artériosclérose (vieillissement des artères) et les diabètes liés à un taux élevé de cholestérol.

Si le Maitaké est aussi reconnue en médecine traditionnelle chinoise, c’est aussi pour la stimulation du système immunitaire qu’il engendre. En effet, les polysaccharides (ou fraction-D) ont également la capacité de stimuler le système immunitaire, améliorant ainsi notre capacité à répondre aux agents nocifs, y compris certains types de cancer.

Des recherches scientifiques ont permis d’observer une action antitumorale sur 10 patients souffrant de cancers du foie, du sein et du poumon. Les résultats ont montré une réduction importante des tumeurs à la suite d’une consommation de Maitaké[2] pendant plusieurs jours.

Enfin, le Grifola frondosa jouerait un rôle bénéfique sur la gestion du stress puisque, comme de nombreux champignons médicinaux chinois, il est adaptogène. Ainsi, il augmente significativement la résistance de l’organisme face aux situations stressantes, permettant ainsi une meilleure gestion des différents types de stress.

C’est pourquoi il est souvent associé à d’autres champignons adaptogènes qui stimulent également le système immunitaire. Les polysaccharides contenues dans le Maitaké sont en grande partie responsables de ses nombreux bienfaits. Mais pas seulement…

Le Maitaké contient environ 22 % de protéines, 50 à 60 % de glucides et 4 % de lipides. Il regorge de vitamines B (B1, B2, B6, B3), d’acide folique, de vitamine C et de vitamine D. Quant aux minéraux, le Maitaké contient en grande quantité du potassium, du phosphore et du magnésium puis, en quantité moins importante, du zinc et du calcium. Vous l’aurez compris, ce champignon est un trésor de la nature !

maitaké

Posologie et effets secondaires

Le Maitaké est un champignon comestible très apprécié dans la médecine mais aussi dans la cuisine traditionnelle chinoise. En effet, il peut se consommer frais et se révèle avoir un goût très fin et savoureux de noisette. Il n’est donc pas rare de pouvoir en trouver dans les supermarchés asiatiques et dans certains magasins de produits exotiques.

En tant que complément alimentaire, le Maitaké est le plus souvent proposé sous forme de poudre, de gélules ou de comprimés riches en principes actifs. Les taux de concentration pouvant différer d’un produit à l’autre, il convient de se référer à la posologie recommandée par le fabricant.

Contrairement à certains autres champignons médicinaux chinois, aucune contre-indication n’est connue pour le Maitaké. Toutefois, il est conseillé de demander l’avis de votre médecin, notamment pour les jeunes enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent même si aucun effet indésirable n’a été signalé durant la grossesse ou l’allaitement.

Certaines personnes peuvent ressentir de légers troubles gastro-intestinaux après consommation : il est donc préférable d’en consommer en plus petites quantités ou de stopper la prise en cas d’intolérance.maitake en main

Le Maitaké peut s’utiliser en poudre, en association avec d’autres champignons médicinaux chinois, comme le Shiitaké. 2 g de poudre de Maitaké mélangés à 2 g de poudre de Shiitaké dans un petit verre d’eau suffiront à renforcer les défenses immunitaires de l’organisme.

La consommation et la posologie doit toutefois être supervisée par un professionnel de la santé, notamment si vous prenez un traitement médicamenteux (anticoagulants ou liés au contrôle de la tension artérielle).

Enfin, évitez de consommer du Maitaké pendant plus de 3 mois d’affilée. Préférez-y une cure occasionnelle qui aidera votre organisme à faire face aux agressions extérieures et qui évitera au corps de trop s’habituer aux principes actifs.

[1]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11903406?dopt=AbstractPlus

[2]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14977447?dopt=AbstractPlus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *