banniere-fungi

L’Auricularia judae

Auricalaria Judae

Histoire et origines

Parmi les champignons médicinaux chinois, certains sont moins connus que d’autres. Mais ils n’en sont pas moins efficaces pour autant ! L’Auricularia judae en est un de bon exemple.

Si le Cordyceps, le Reishi, le Chaga, le Maitaké ou encore le Shiitaké figurent parmi les plus célèbres champignons chinois, l’Auricularia est encore trop peu connus en Occident.

L’Auricularia auricula-judae, signifiant « oreille de Judas » ou « oreille du diable », est un champignon facilement reconnaissable à sa forme rappelant celle d’une oreille. Il pousse essentiellement sur les parties mortes des sureaux noirs, des érables et divers autres feuillus, du moment que l’endroit y est chaud et humide. L’histoire et les origines de l’Auricularia judae sont assez floues…

Nous savons seulement aujourd’hui que ce champignon comestible est très apprécié dans la gastronomie chinoise depuis le VIème siècle, où il est utilisé séché en cuisine pour la réalisation de sauces ou de bouillons.

L’Auricularia judae fait également partie de la pharmacopée chinoise pour soigner divers maux dont les thromboses (obturations d’un vaisseau sanguin) et les problèmes de circulation sanguine.

Propriétés et bienfaits

L’Auricularia judae joue un rôle très intéressant dans la diminution du taux de sucre sanguin grâce à son action hypoglycémiante et anticoagulante.

Sa composition, comprenant du glucane et des polysaccharides, semble en effet purifier le sang en réduisant le taux de cholestérol et d’hypertension artérielle. D’une manière générale, l’Auricularia judae agit sur tout l’organisme grâce à sa composition riche et variée : provitamine D, vitamines B3 et B2, calcium, phosphore, potassium, sélénium et fer.

Ce champignon participe également au renforcement et à la stimulation du système immunitaire.

Cette composition exceptionnelle fait de l’Auricularia judae un allié très intéressant pour mieux résister à l’hiver. La médecine populaire chinoise le préconise souvent sous forme de gargarisme pour soigner les maux de gorge et les angines (mélangé à du lait ou infusé).

Posologie et effets secondaires

L’Auricularia judae est un champignon médicinal chinois qui a l’avantage de ne pas présenter pas de toxicité particulière. Une étude dans les années 1980 a toutefois mis en évidence l’apparition du « syndrome de Szechwan » qui se caractérise par une anomalie de la coagulation sanguine due à une atteinte plaquettaire.

Cet effet secondaire a toutefois fait suite à une consommation d’Auricularia judae en trop grande quantité et à divers facteurs externes. En effet, en cas de surdosage ou de consommation trop longue, l’Auricularia judae peut présenter certains effets secondaires dont des maux d’estomac.

Son action anticoagulante nécessite de prendre des précautions, notamment si vous prenez des médicaments anti-agrégants ou anti-coagulants.

La posologie recommandée pour la consommation d’Auricularia judae est de 2 gélules/jour (dosées à 650mg de poudre d’Auricularia par gélule), aux repas avec un grand verre d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *